SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


lundi 27 novembre
Stage antihiérarchie 27 et 28 novembre 2017 à Paris

mercredi 29 novembre
AG du collectif des enseignant.e.s de classes d’accueil mobilisés mercredi 29 novembre à 13h30 à la bourse du travail de Bobigny

mercredi 6 décembre
RIS Aubervilliers

jeudi 7 décembre
RIS BONDY

mardi 12 décembre
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

jeudi 14 décembre
[Réservé aux adhérent.e.s] Stage fédéral juridique niveau 1 : « Les statuts et le juridique au service des personnels et de l’animation syndicale » à Paris

jeudi 14 décembre
RIS Bagnolet

lundi 18 décembre
Stage syndical "Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ?" les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis

mardi 19 décembre
AG du district 4 (Aulnay - Sevran - Tremblay - Villepinte) - 18h30, au Delyss, 5 rue des deux gares, métro Gare du Nord

jeudi 18 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

vendredi 19 janvier
Stage Pédagogies alternatives et syndicalisme - l’individu grâce au collectif, malgré lui

jeudi 8 février
AG des lycées en lutte du 93 - 18h30 à Saint-Denis

lundi 12 mars
Stage syndical pour les assistant-es d’éducation et assistant-es pédagogiques

Appel intersyndical à une assemblée générale pour les postes de vie scolaire - jeudi 22 juin, 18h à Bobigny
Article publié le 14 juin 2017

Appel des organisations syndicales départementales SNES, FO, CGT, SUD.

PDF - 435 ko
Tract imprimable

L’augmentation très importante du nombre d’élèves a entraîne depuis la rentrée une multiplication des actes de violence et d’incivilité. Confrontés à cela les collègues se sont mobilisés ou continuent de se mobiliser dans de très nombreux établissements du département, sous toutes les formes (grève, délégations auprès de la DSDEN et du Rectorat, occupation par les parents d’élèves...), pour exiger la création de postes d’assistants d’éducation et de CPE.

Dans cette situation les annonces faites par le Rectorat concernant la Seine Saint Denis pour la rentrée 2017 sont alarmantes : seuls 7,5 postes sont créés pour l’ensemble des lycées du département alors qu’il y a ouverture d’un nouvel établissement et de deux internats.

Dans les collèges, le Rectorat annonce une enveloppe globale de 6 postes (contre 8 l’an dernier), incluant les assistants d’éducation et les AVS-AESH pour les 125 collèges du département avec 1248 élèves supplémentaires attendus à la rentrée, soit 1 poste créé par tranche de 208 élèves supplémentaires !

En outre, alors que, en première ligne dans les établissements, AED et AP se voient confier des missions de plus en plus variées qu’ils et elles exécutent dans des conditions de plus en plus difficiles, voire dangereuses, ils et elles sont rémunéré-e-s au salaire minimum, sans perspective de carrière - alors même que leur recrutement se fait au niveau du baccalauréat (voire L2 minimum pour les AP). Seul-e-s parmi tous les personnels de REP et REP+, elles et ils sont exclu-e-s du droit à la prime d’éducation prioritaire. Faute de remplacements à hauteur des heures effectuées, même dans le cas de congés maternité, leurs absences pèsent sur le reste de l’équipe au détriment des conditions de travail de toutes et tous, personnels de Vie scolaire, personnels d’enseignement et élèves.

La répartition par collège sera connue fin juin et soumise au CTSD du 29 juin. Mais dans ce cadre contraint, la seule chose que pourra proposer la DSDEN sera de "redéployer les moyens", c’est à dire de déshabiller Pierre pour habiller Paul... C’est pour cela que les organisations signataires revendiquent toujours un plan de développement de l’éducation en Seine-Saint-Denis afin que TOUS les collèges et lycées de ce département puissent disposer des moyens en heures et en personnels conformes aux besoins tels que les ont établis les collègues de ces établissements avec leurs sections syndicales.

Les organisations syndicales signataires appellent partout les collègues à se réunir dans leurs établissements pour lister le nombre de postes nécessaires dans les vies scolaires, en y ajoutant leurs revendications, et à mandater sur cette base leurs délégués pour l’Assemblée générale départementale intersyndicale du 22 juin à la Bourse départementale du Travail de Bobigny, à 18h.

Impossible d’attendre le CTSD du 29 juin !
Nous savons déjà que le compte n’y est pas !
Créons le rapport de force pour obtenir satisfaction sur toutes les revendications !