SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Précarité, manque de moyens, surcharge de travail, ca suffit ! Grève à partir du 18 septembre !
Article publié le 7 septembre 2017

Les agents, enseignants et parents d’élèves réunis en assemblée générale à l’appel de FOCD et SUD éducation 93 appellent à la grève à partir du 18 septembre :

PDF - 347.5 ko
Tract d’appel

« Baisse des dotations aux collectivités territoriales », « suppression des contrats aidés », « Précarisation du marché du travail »…, les multiples annonces estivales du nouveau gouvernement n’ont rien de rassurant pour nous, agent-es, enseignant-es et parent-es d’élèves des collèges de Seine-Saint-Denis. Nous nous défendrons contre ces attaques massives en nous mettant en grève le mardi 12 septembre à bastille à 14H.

Cela est d’autant plus nécessaire que nous pouvons que nous interroger sur la méthode employée par M. Troussel et son équipe pour appliquer ces choix gouvernementaux. En effet, pour pallier au manque criant de personnel dans nos collèges, le conseil départemental a depuis longtemps choisi de ne recruter que des CAE et presque aucun-es d’entre eux-elles n’a été titularisé-es à la fin de son contrat. Parallèlement, il a mis en place une politique inefficace d’effectifs cibles, qui fonctionnent en vases communicants : on enlève ici un-e agent-e pour le mettre ailleurs et inversement. Enfin les arrêts de travail ou les départs en retraite ne sont que très peu remplacés.

Ces suppressions de postes et cette précarité voulue engendrent des conséquences désastreuses depuis plusieurs années pour nos élèves, en terme d’hygiène et sécurité et sont constamment bafoués voir oublier, cela ne fait que s’aggraver : les élèves du 93 sont de plus en plus souvent accueilli-es dans des conditions indignes et les équipes d’agent-es sont à bout de force tant la charge de travail est devenue importante pour chacun-e d’entre eux-elles.

Malgré une forte mobilisation tout au long de l’année scolaire 2016-2017, le conseil départemental continue de nier ces constats de terrain et ne répond à nos demandes qu’avec mépris ou cynisme. La dernière provocation en date est de pousser la médecine du travail à renforcer les contrôles sur les arrêts maladie pour sanctionner ensuite les agent-es concerné-es.

Nous ne pouvons accepter ce déni, nous voyons tous les jours nos collèges se dégrader un peu plus chaque jour, pour nos élèves, c’est pourquoi nous, agent-es, parent-es d’élèves et enseignant-es réuni-es ce mercredi 30 août en assemblée générale, appelons :

- tou-tes les agent-es des collèges à stopper le travail à compter du lundi 18 septembre 2017 et ceci afin que le conseil départemental titularise massivement des personnels cae ;

- tou-tes les enseignant-es et parent-es d’élèves à soutenir le mouvement par tous les moyens (motion en conseil d’administration, aide financière...)

JPEG - 157.8 ko