SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence |

Pressions et menaces sur les agent-es du département : ca suffit !
Article publié le 18 juin 2017

Tract commun SUD éducation 93 / FO conseil départemental du 93

PDF - 435.7 ko
Tract imprimable

Collège Jacques Prévert à Noisy-le-Sec : des agent.e.s sous pression !
A Prévert, le Conseil Départemental change les horaires et les secteurs des personnels sans concertation et de manière brutale. A la clé, une augmentation de la charge de travail et pas de création de poste. Résultat : des agent.e.s dégoûté.e.s de leur métier et des conditions dans lesquelles on les oblige à travailler. En début d’année scolaire, cette même équipe avait faire grève pendant un mois pour protester contre le manque d’effectifs.
Répression syndicale ? Non, non, répond le Conseil Départemental. Mais par contre, il est affirmé aux collègues qu’ils et elles ne sont pas titulaires de leur poste et qu’on peut donc les changer d’affectation sans leur demander leur avis. Quelle belle valorisation pour les agent.e.s dont certaines sont proches de la retraite !

Collège Jean Moulin à Aubervilliers : convocation devant la hiérarchie !
Suite à une visite surprise du CD93, pendant laquelle une des collègues a été vivement prise à partie en plein service, 3 collègues ont été convoquées à Bobigny. On leur a mis la pression pour qu’elles utilisent une machine qui leur fait mal au dos.
La RH les a menacé de mutations d’office si elles n’obtempèrent pas. Le CD93 a clairement signifier qu’utiliser les machines leur permet d’embaucher moins de personnels.
Ces pressions sur nos collègues sont intolérables, de la part de RH et d’ingénieurs qui ne connaissent rien de la réalité de notre travail et cherchent juste a embaucher moins !

Stop aux pressions, place aux revendications !
Depuis le début de l’année scolaire, les agent.e.s de collège se sont fortement mobilisé.e.s à plusieurs occasions, soutenue.e.s par des enseignant.e.s et des parents d’élèves, pour revendiquer la fin des effectifs-cible, la création de postes en nombre suffisant, le remplacement systématique des agent.e.s absent.e.s, la titularisation de tou.te.s les agent.e.s contractuel.le.s et CAE, l’augmentation des salaires.
A ce jour, aucune des propositions du Conseil départemental pour « éteindre le feu » n’est allée dans ce sens. Les seules miettes lancées aux personnels sont la création de quelques contrats aidés, postes précaires qui ne servent qu’à colmater le manque criant de postes de titulaires.

Les conséquences ?
Une dégradation du service public ! Une volonté de privatiser les services publics dans le 93 !

Que voulons nous ?
Des moyens supplémentaires pour un service public de qualité !

Nous invitons les enseignant.e.s, personnels administratifs et parents d’élèves à se joindre à nous afin d’obtenir des conditions d’étude, d’hygiène et de sécurité correctes pour les collégiens et collégiennes du 93.