SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Anti-répression | ATTEE - Administratif⋅ves | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Violences sexistes et sexuelles | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

Passage aux 1607h : la mobilisation des agent⋅es des collèges commencent de payer...
Article publié le 20 avril 2022

Jeudi 14 avril, nous étions nombreux⋅ses en grève et quelques 200 devant le Conseil Départemental pour refuser l’augmentation de notre temps de travail voulu par le Gouvernement et mis en application par la collectivité.

Jusqu’à présent, aucun aménagement n’était prévu par la collectivité : seule une augmentation du nombre de jours de permanence pour le même salaire. Après jeudi, la délégation, qui a été reçue par les services RH du CD, a obtenu l’engagement que l’employeur ne toucherait pas aux 3 jours d’absences pour convenance personnelle. L’employeur s’est aussi engagé à ne pas toucher aux 3 jours d’absences pour garde d’enfants malades.

Concernant la reconnaissance de la pénibilité du métier d’ATTEE, la collectivité continue de renvoyer le problème au préfet, mais certifie qu’elle va tout faire pour obtenir un maximum de jours liés à la pénibilité des métiers des agent⋅es.

Par ailleurs, le CD maintient son calendrier serré : passage en Comité Technique le 13 mai et devant les élus en juin.

Un nouveau rassemblement a été déposé pour jeudi 21 avril à 11h30 sur le parvis de la Préfecture.

Continuons d’aller faire du bruit sous les fenêtres de Troussel !