SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Bas les masques ! La solidarité s’organise dans le 93
Article publié le 10 avril 2020

Alors que la crise sanitaire se poursuit, particulièrement en Seine-Saint-Denis où les hôpitaux ont atteint leur capacité maximale d’accueil en réanimation depuis déjà plus d’une semaine, les soignant·es manquent de tout. Masques, gants, blouses, charlottes... les hôpitaux se transforment en ateliers de confection pour assurer un minimum de protection aux personnels qui combattent le virus au risque de leur vie et de celle de leurs proches.

Face à l’appel de détresse des personnels hospitaliers, les travailleurs et travailleuses de l’éducation, comme tant d’autres habitant·es et salarié·es, répondent présent·es.

Les personnels de l’Éducation nationale sont solidaires des personnels qui combattent chaque jour cette crise sanitaire. En accueillant les enfants de soignant·es, mais aussi en allant leur apporter les protections nécessaires. Des dizaines de travailleurs et travailleuses du département se sont rendu·es sur leur lieu de travail ces derniers jours pour récupérer des blouses, des gants, des charlottes afin de les amener dans les hôpitaux, et ce dans les conditions les plus respectueuses possibles des mesures de protection sanitaire.

Les syndicats SUD Santé-sociaux et SUD éducation 93 se mettent à la disposition des personnels pour les aider à s’organiser en allant récupérer le matériel dans les établissements et en l’amenant dans les services hospitaliers.

Mais cela ne nous fait pas oublier les responsables de cette crise. La gestion par le gouvernement a été catastrophique, notamment sur la question de la fourniture de tout le matériel nécessaire à la protection des personnels des établissements sanitaires. Ce même gouvernement qui s’est montré sourd aux revendications des personnels en grève parfois depuis des mois pour alerter sur la destruction de l’hôpital public.

Oui, nous sommes capable de nous auto-organiser mais nous le serons également pour réclamer des comptes face aux défaillances de l’État qui mettent aujourd’hui en danger des millions de travailleurs et travailleuses (hospitaliers, mais aussi travaillant dans les EHPAD, dans la grande distribution ou les petits commerces, postièr·es...).

Nous mettons déjà en place de nouveaux modes de production et de distribution, de nouvelles relations sociales, nous imposerons demain, par nos luttes, un autre avenir.

Communiqué des syndicats SUD éducation 93, SUD Santé Sociaux 93, et de l’union départmentale Solidaires 93.

PDF - 293.3 ko