SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Anti-répression | ATTEE - Administratif⋅ves | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Violences sexistes et sexuelles | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 |

Communiqué des personnels en grève du lycée Eugène Hénaff
Article publié le 12 mai 2022

SUD Education 93 soutient les revendications des personnels du lycée Eugène Hénaff de Bagnolet qui subissent les conséquences de l’insuffisance systématique des moyens alloués dans la DHG. Ci-après, leur communiqué.

Lycée Eugène Hénaff, Bagnolet, le 12 mai 2022

A l’attention de M. Auverlot, recteur de l’académie de Créteil

Nous, enseignant.es du lycée Eugène Hénaff de Bagnolet, sommes
aujourd’hui 12 mai 2022 en grève pour protester contre la DHG allouée à notre établissement pour l’année 2022-2023. Nous constatons une baisse des dotations, sans qu’aucune diminution des effectifs ne vienne la justifier.
L’équipe enseignante a ainsi sollicité le 22 avril une audience au rectorat. Une proposition de RDV a été faite à la direction, qui l’a déclinée pour des raisons de planning mais n’en a pas référé aux personnels, et n’a pas proposé de date de substitution. A ce jour, nous n’avons donc reçu aucune autre proposition de RDV.

Cette diminution constante des dotations ne fait qu’accentuer la dégradation continue des moyens d’enseignement indispensables à la réussite de nos élèves, aggravée par une situation économique et sociale déjà difficile et accentuée par l’épidémie de COVID. Dans ce contexte, le rôle de l’école apparaît primordial, ce qui rend d’autant moins compréhensible ces diminutions d’heures pour les élèves. Ces baisses compromettent leur réussite sur un territoire par ailleurs fortement touché par les inégalités sociales et l’échec scolaire, ce dont les moyennes académiques témoignent.

Notre lycée est particulièrement touché par ces baisses de dotation, raison pour laquelle nous demandons une dotation supplémentaire d’une centaine d’heures, réparties comme suit :

- en Lycée professionnel : maintien des dédoublements de classe et de l’AP pour tous les niveaux.
A titre d’exemple, en l’état actuel de la DHG, les élèves de seconde CAP
n’auraient qu’1h30 de français par semaine contre 3h précédemment.

- en Lycée général : maintien des dédoublements en classe de Seconde en SES (4h) + 1h d’AP pour chaque classe de Première et de Terminale (14h)

Les enseignant.es du lycée Eugène Hénaff de Bagnolet