SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Contre la destruction de la voie professionnelle : On ne lâchera pas !
Article publié le 5 juin 2019

PDF - 1.4 Mo
Contre la destruction de la voie professionnelle : On ne lâchera pas !

Depuis plus d’un an maintenant, le ministre Blanquer s’attelle à détruire le lycée professionnel. Tout au long de l’année, l’ensemble de la profession s’est mobilisée, avec les organisations syndicales, contre cette réforme. De nombreuses analyses ont été fournies et diffusées. Toutes les consultations de collègues ont dégagé une quasi unanimité contre ce projet. Le Conseil Supérieur de l’Éducation a voté contre les projets de décrets qui lui ont été soumis. Enfin, à plusieurs reprises, les collègues se
sont mobilisés dans la grève.
Dans cette réforme, rien ne va ! Nous ne pouvons pas accepter sa philosophie générale : donner comme unique finalité au lycée professionnel l’employabilité des élèves au détriment de la construction de citoyens·ennes émancipé·e·s. C’est d’ailleurs dans cet esprit que le ministère demande aux lycées pro « de prendre
toute leur part dans la formation continue et la formation des chômeurs ». Ensuite, les mesures concrètes de cette réforme sont inacceptables : réduction massive du nombre d’heures de cours,
introduction de dispositifs inefficaces comme la co-intervention, destruction des filières avec la création des familles de métiers, mixage des publics scolaires, introduction de l’apprentissage… Bref, parce que nous connaissons nos métiers, Blanquer ta réforme, on n’en veut pas !
Mais le ministère semble totalement sourd à la mobilisation et aux critiques. Pire, Blanquer poursuit son attaque de l’école par la mise en œuvre de la réforme du lycée général ainsi que par sa loi dite
de l’école de la confiance. Et le gouvernement cherche de son côté à détruire le statut de fonctionnaire.
Alors de notre côté, on ne lâchera rien !
Les collègues de lettres-histoire ont massivement voté pour la grève des corrections. Dans leur sillage, les collègues de maths-sciences ont exprimé leur refus de la réforme lors de journées de
formation. Partout les collègues se sont élevé·e·s contre la mise en place de la co-intervention. En cette fin d’année scolaire et à cause de l’entêtement du ministère, la pression est mise sur les examens. Peu de matières ont encore des corrections finales. Nous appelons donc l’ensemble des collègues à se joindre à la mobilisation lancée par les collègues de lettres-histoire. À nous toutes et tous de faire entendre la voix des LP !
Nous appelons l’ensemble des personnels :
• à se saisir de toutes les occasions pour se réunir et débattre de la mobilisation ;
• à se joindre aux mobilisations aux côtés des collègues de lettres-histoire ;
• à se joindre aux mobilisations aux côtés de nos collègues de lycées généraux ;
• à construire concrètement le rapport de force collectif à même de faire reculer le ministère.

Programme des actions pour juin

Mardi 11 juin : grève des corrections du BEP
Rendez-vous à 8h devant le lycée Aristide Briand du Blanc-Mesnil pour la grève des corrections du BEP en lettres-histoire. Piquet de grève (des préavis sont déposés par les organisations syndicales) et Assemblée générale pour débattre de la mobilisation.

Lundi 17 juin : premières épreuves du bac pro
Les collègues du lycée généraux ont décidé de se mobiliser pour le 1er jour des épreuves du bac. Leur isolement lors des corrections freinent fortement une mobilisation à cette occasion. Certains lycées du département ont déjà annoncé des grèves massives pour ce jour-là (Marcelin Berthelot, Lucie Aubrac…). Nous appelons donc à
les rejoindre dans la mobilisation en accrochant des banderoles sur les lycées pro et par tous les moyens que les collègues jugeront utiles.

Jeudi 20 juin : Assemblée générale des profs de LP
Suite aux assises de la voie pro qui s’étaient tenues au sénat le 6 avril, une réunion du collectif « Touche pas mon lycée pro » est organisé. Nous appelons à y participer massivement pour continuer à débattre de la mobilisation et de nos revendications pour une véritable revalorisation de la voie professionnelle.

Lundi 24 juin : grève des corrections du bac pro
Rendez-vous à 8h devant les lycées Jean Moulin (Blanc-Mesnil) et Lucie Aubrac (Pantin) pour la grève des corrections du bac pro en lettres-histoire. Piquet de grève (des préavis sont déposés par les organisations syndicales) et Assemblée générale pour débattre de la mobilisation.