SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Évaluations CP : c’est toujours non ! Respect de la liberté pédagogique !
Article publié le 22 janvier 2019

PNG - 559.7 ko

Évaluations nationales standardisées : Le ministère s’entête alors que la session de septembre a donné lieu à de nombreuses critiques issues aussi bien de nos collègues, que du milieu universitaire et des mouvements pédagogiques : tests standardisés trop complexes pour des enfants à l’entrée en CP et reposant sur des partis pris de méthodes ; tests comportant des stéréotypes sexistes ; caractère anxiogène de la passation d’évaluations pour les PE comme pour les enfants ; items totalement inadaptés aux élèves, et en contradiction avec les apprentissages construits en maternelle ; surcharge de travail des enseignant·es.

En septembre dernier, de nombreux·ses enseignant·es avaient déjà refusé de faire passer ces évaluations, ou ne les avaient pas fait remonter.
Ces évaluations représentent un véritable dessaisissement pédagogique, puisque les réponses des élèves sont corrigées et analysées par un logiciel ministériel, qui renvoie aux enseignant·es des « profils » d’élèves et de classe, et les protocoles de remédiation à appliquer.

Les organisations syndicales SNUipp-FSU 93, SNUDI FO 93, SUD Éducation 93, CGT Éduc’action 93, CNT Éducation 93 et SE-UNSA 93 rappellent que la liberté pédagogique est inscrite dans la loi et que les enseignant·es ne sont en aucun cas de simples exécutant·es. Faute de fournir des outils pour la classe, réellement utiles aux enseignant·es, il s’agit en réalité de préparer le salaire au « mérite », et la mise en concurrence des écoles et des établissements (publication des résultats envisagée dans « CAP 2022* » et l’article 9 de la Loi Blanquer).

Ces évaluations ne sont d’aucune aide pour mieux connaître les élèves mais leurs résultats ont été utilisés publiquement par le ministre pour discréditer l’école. Nous refusons que les réponses à des tests cognitifs servent à évaluer d’une manière ou d’une autre le travail des enseignant·es ou mettent les écoles en concurrence. Nous n’avons pas non plus les garanties suffisantes sur la confidentialité des données saisies qui sont hébergées par Amazon en Irlande.

Il faut que le mépris du ministère, qui refuse d’écouter les professionnel·les que nous sommes, cesse !
Certain·es collègues ont d’ores et déjà décidé de ne pas faire passer ces évaluations. Dans de nombreuses équipes, il n’y aura pas de remontée des réponses.

Les organisations syndicales SNUipp-FSU 93, SNUDI FO 93, SUD Éducation 93, CGT Éduc’action 93, CNT Éducation 93 et SE-UNSA 93 informent les enseignant·es qu’elles soutiendront tou·tes celles et ceux qui décideraient de ne pas les faire passer et/ou de ne pas faire remonter les résultats et seront aux côtés de tou·tes celles et ceux qui seraient confronté·es à des pressions.

*CAP 2022 : plan qui vise notamment à baisser les dépenses publiques en supprimant des postes de fonctionnaires, en externalisant les services et en faisant jouer la concurrence entre les différents établissements publics comme les hôpitaux, les écoles, les collèges, les lycées

PDF - 421.2 ko
Communiqué intersyndical Evaluations CP