SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | COVID-19 | Anti-répression Hélène |

Grève des AESH : succès de la mobilisation, il faut construire des suites
Article publié le 11 février 2021

Les AESH étaient massivement en grève le 9 février et se sont rassemblé-e-s devant la DSDEN du 93 pour exprimer leur ras-le-bol du traitement inacceptable qui leur ai fait : bas-salaires, manque de considération, mépris, les AESH n’en peuvent plus ! 

L’Intersyndicale du 93, dont SUD éducation 93, est membre a porté les revendications des AESH auprès de l’employeur : 
- contre la mutualisation des personnels via les PIALs, 

- pour un vrai statut intégré dans la Fonction Publique avec un temps plein à 24h. 

Pour SUD éducation 93, la question du statut des AESH est centrale. Les AESH ne sont pas uniquement des accompagnant-e-s, ils et elles sont des spécialistes du handicap, leur compétences professionnelles et pédagogiques doivent être reconnues avec un statut à temps plein impliquant un salaire à temps plein.
SUD éducation 93 revendique un salaire de 1700 euros nets en début de carrière. 

L’administration ne semble pas prendre la mesure de la précarité dans laquelle elle maintient les AESH. L’administration sous-paye les personnels et leur en demande pourtant toujours plus. De même l’administration refuse d’admettre que les PIALs constitue une dégradation des conditions d’accompagnement pour les élèves comme pour les personnels. Les temps d’accompagnement ne sont plus définis en fonction des besoins mais en fonction du nombre de personnels disponibles : c’est inacceptable ! 

Pour SUD éducation 93, cette mobilisation des AESH du 93 est une très grande réussite. Il faut continuer. SUD éducation 93 appelle à ancrer la mobilisation sur la durée pour gagner de véritables avancées pour les AESH.

 SUD éducation 93 appelle les AESH à se réunir pour décider, dans l’unité syndicale la plus large, de nouvelles dates de mobilisation. 

Les AESH de SUD éducation participent à une trentaine de collectifs unitaires partout en France, le bilan de la mobilisation historique des AESH du 93 leur a été envoyé ainsi que l’appel issu du rassemblement. 

Appel d’AESH pendant le rassemblement du 9 février 2021

Chers collègues,
Nous sommes nombreux en grève aujourd’hui, nous sommes plusieurs centaines au rassemblement. Nous en sommes à plus de 1500 signatures à notre pétition intersyndicale !

Pour nous, les 100 AESH réunis le 14 janvier, nous nous félicitons de l’unité syndicale FSU – FO – SUD – CGT 93. Cela crée une force à nos revendications et notre mobilisation.

Une délégation est reçue à 12h30, toutes les revendications seront exprimées, on veut des réponses ! Il est évident qu’aujourd’hui n’est qu’une étape. Il va falloir poursuivre.

Nous, AESH présents aujourd’hui, avec les organisations syndicales, appelons toutes les AESH de France, avec leurs syndicats, à se réunir rapidement, à s’organiser en comité de mobilisation. Nous devons tous ensemble aller au ministère, début avril serait une bonne date ! Parce qu’il y en a marre d’être pris pour des esclaves, parce que nous voulons retrouver notre dignité, parce que nous voulons un vrai statut et un vrai salaire, parce que nous voulons l’arrêt des PIAL et l’arrêt de la dégradation de nos conditions de travail, parce que nous ne sommes pas des « bouche-trous », nous sommes de vrais professionnels !

Dans la France entière, constituons nos délégations, allons voir Monsieur Blanquer, exigeons la satisfaction de nos revendications !
Emparons-nous de la mobilisation. Nous irons jusqu’au bout !