SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Mesures sanitaires, Plan d’urgence pour l’éducation, Recrutement massif de personnels ! Tou·tes en grève le 17 novembre
Article publié le 11 novembre 2020

La grève a été massive dans le 93 le 10 novembre. Partout la crise a révélé
un manque de moyens pour l’éducation dans le département qui n’est pas acceptable. Il faut que l’Éducation nationale débloque les moyens nécessaires pour enseigner et pour assurer la sécurité des
élèves et des personnels.

PDF - 178.8 ko

Une grève qui réunit tou·tes les personnels … La colère est forte chez les enseignant·es, dans les équipes de Vie Scolaire mais aussi chez les agent·es techniques et administratifs, les infirmièr·es et les Assistant-es de Service Social, qui seront massivement en grève le 17 !

Pour des mesures sanitaires… Nous ne pouvons accepter une telle mise en danger de la population, des élèves et des personnels. Il faut appliquer à l’école les mesures sanitaires qui sont en œuvre dans le reste de la société !

Pour les élèves et leur famille... l’État doit fournir les moyens de garantir à nos élèves le droit à une éducation de qualité et de permettre aux écoles, collèges et lycées d’accueillir les élèves en toute sécurité. ​

Dans le 1er degré… Entre l’explosion de la charge de travail des directions d’école, les noms remplacements des collègues absent·es impliquant la répartition de plusieurs élèves dans les autres classes en contradiction
avec le protocole sanitaire et les annulations des réunions d’équipe, les conditions de travail des collègues sont totalement dégradées. Leurs revendications doivent être entendues.

Dans les collèges… Les établissements sont saturés, les classes sont de plus en chargées, le manque de personnels médico-sociaux et de Vie Scolaire ne permet pas d’assurer les missions de service public. Cette situation est aggravée par la crise sanitaire, pourtant le département n’a pris aucune mesure ! Il faut dédoubler les classes, recruter des personnels de toute urgence et construire de nouveaux collèges !

Dans les lycées… Les équipes doivent se battre pour obtenir les dédoublements. La réforme des lycées a désorganisé les lycées et complexifié l’organisation des établissements. Les collègues travaillent dans l’urgence des épreuves communes et n’ont plus le temps de construire les savoirs. Les classes sont encore surchargées en lycée, il faut créer des postes, alléger les effectifs et en finir avec l’évaluation permanente !

Et les AESH ? Alors que le ministre Blanquer multiplie les annonces concernant l’école inclusive, la situation des AESH ne s’améliore pas, au contraire. La mise en place des PIALs et la mutualisation des personnels ont aggravé leurs conditions de travail. AESH c’est un métier avec une spécialisation qui doit être reconnu par un véritable statut avec un salaire à temps plein ! Assez des bas salaires et du manque de reconnaissance !

Le 17 novembre, soyons nombreux et nombreuses dans la grève et dans la rue pour gagner !

Nous sommes fort·es de la grève du 10 novembre qui a été une réussite.
Poursuivons pour amplifier le rapport de force et gagner un plan d’urgence pour l’éducation dans le 93 !

RDV le mardi 17 à 10h devant la préfecture du 93 – esplanade Jean Moulin , Bobigny