SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agents | Contractuels enseignants | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Nombreux blocus lycéens malgré la répression
Article publié le 6 décembre 2018

De nombreux lycées du 93 sont bloqués ce matin et les lycéen-es rencontrent une répression violente. Ils et elles protestent contre les réformes du lycée et Parcoursup.

Malgré les violences, la préfecture et le rectorat ordonnent de maintenir les établissements ouverts. Plusieurs équipes ont exercé leur droit de retrait.

Le lycée Berthelot à Pantin est fermé (départ de feu à l’intérieur).

Au lycée Utrillo à Stains, blocage très tendu avec la police (lacrymogène et flashball utilisés), les personnels sont intervenus pour séparer les élèves et les policiers, trois élèves ont été interpellés.

Le lycée Jean Zay à Aulnay-sous-Bois bloqué et trois élèves ont été interpellés par la police, situation tendue à Voillaume avec intervention des forces d l’ordre.

Le lycée Jean Rostand de Villepinte est bloqué. Les personnels seront en grève demain contre les réformes du lycée et Parcoursup, ils et elles participeront à la manifestation lycéenne (11h, place stalingrad).

Les lycées Wallon et Le Corbusier à Aubervilliers sont bloqués, la police montée circule dans la ville et la situation est tendue. Les élèves des écoles élémentaires et maternelles proches des lycées ne peuvent sortir en récréation. Les externes ne peuvent rentrer seuls chez eux. Les sorties scolaires sont annulées.

La cité scolaire Olympe de Gouges de Noisy-le-Sec était bloqué ce matin, le blocus a été cassé par les dealers du Londeau, sous le regard placide des forces de l’ordre.

Le lycée Germaine Tillion du Bourget est bloqué, la polie est présente en nombre, sans matricule, visages masqués par des cagoules.

Au Raincy les lycées Schweitzer et Cassin ont été évacués ce matin (poubelles en feu, carreaux cassés). La police a fait usage de lacrymogènes.

À Montreuil, le lycée Condorcet est bloqué depuis une semaine. Les personnels participeront à la manifestation de demain et seront en grève le 14.

Le lycée Blanqui de Saint-Ouen est bloqué depuis trois jours.

Au Blanc-Mesnil, les lycées Mozart, Jean Moulin et Aristide Brian sont bloqués. Plusieurs départs de feu. La direction de Mozart a mis l’établissement en confinement et refusé de fermer le lycée. L’atmosphère n’étant pas respirable (problèmes de ventilation et donc de gaz qui stagnent), la quasi totalité du personnel à exercé son droit de retrait.

À Gagny, le lycée Eiffel était aussi bloqué aujourd’hui.

Au lycée Liberté de Romainville, tentative de blocage ce matin. Quelques feux de poubelles ont servi de prétexte à la police arriver casqués et cagoulés et lancer des grenades lacrymogènes et de désencerclement. Deux élèves interpellés.

Depuis lundi le lycée Delacroix de Drancy est bloqué. La police a tiré au flashball sur les élèves mardi dernier et blessé une CPE. Plusieurs élèves ont été interpellés.

Au lycée Blaise Cendrars de Sevran un blocage filtrant a été mis en place ce matin. Des feux de poubelles ont eu lieu devant la grille du lycée, un poteau a été arraché et jeté sur les vitres du lycée et une camionnette a été incendiée. La police était présente mais n’est pas intervenue, les pompiers ne sont pas venus. Des enseignants et personnels de vie scolaire ont convaincu les jeunes de se disperser. Les cours ont été annulés cet après-midi malgré l’ordre du préfet de l’ordre de maintenir le lycée ouvert.