SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Pas de protocoles sanitaires sans les premier·es concerné·es
Article publié le 14 mai 2020

Le protocole sanitaire pour la réouverture des établissements scolaires, dévoilé en grande pompe par le ministre au cours de la semaine du 27 avril, met en première ligne les agent·es territoriaux·les, qui sont en charge quotidiennement de l’entretien des locaux, de la restauration, de l’accompagnement des plus petit·es et de l’accueil des personnes extérieures. 

SUD Éducation 93 trouve qu’il est inadmissible de faire porter le poids de la reprise sur nos collègues déjà fragilisé·es, en sous-effectifs constants depuis que l’État a délégué leur gestion aux collectivités en 2004.

Bien avant la crise sanitaire que nous vivons, cette gestion du personnel à flux tendu a généré chez elleux de nombreuses maladies professionnelles. De plus, les agent.e.s territoriaux·les subissent un non remplacement à grande échelle qui fait pression sur les équipes et augmente le nombre d’arrêt maladie des collègues.
Les exposer ainsi est irresponsable et indigne de la part du gouvernement.

Nous demandons donc bien évidemment que toutes les mesures sanitaires soient prises pour les protéger : masques en nombre suffisant et à chaque fois qu’un personnel le demande (pour le travail et pour les transports), gel hydroalcoolique pour tou·tes, (gants), ainsi que tout le matériel nécessaire à l’adaptation de chaque poste de travail…

Nous serons bien entendu aussi attentif⋅ves aux produits donnés pour la désinfection des salles : en temps normal, ceux-ci sont en partie responsables de la détérioration de leur santé. Il ne s’agirait pas de profiter de la crise sanitaire pour employer des produits nettement plus puissants qui endommageraient davantage leur santé.

Il ne s’agirait pas non plus d’imposer une reprise à des personnels non-volontaires : ce serait encore plus abject !

SUD Éducation 93 sera vigilant à ce que, l’amplitude horaire des agent.e.s ne puisse être démultipliée pour pallier à la désinfection des salles. Il n’est pas question de demander aux personnel.e.s d’augmenter leur temps de présence sur l’établissement.

Pour permettre une reprise dans de bonnes conditions, un taux d’occupation de chaque salle doit être respecté : les élèves ne doivent pas rester plus d’une demi-journée par jour dans une salle, avec un groupe d’élèves fixe doit être fixé : l’occupation des salles ne doit pas excéder XY élèves.

Nous demandons l’embauche massive et pérenne de personnels pour permettre que cette reprise se passer dans les meilleures conditions.

SUD éducation 93 rappelle enfin la nécessité d’associer tous les personnels à l’élaboration des protocoles de rentrée, en particulier les agent·es qui doivent pouvoir déterminer les taches qu’illes peuvent exécuter sans mettre en péril leur sécurité et leur santé. 

Dans le cas de mise en danger des personnels, nous serons vigilant·es au remplissage des registres danger grave et imminent, et nous n’hésiterons pas à conseiller les personnels sur l’utilisation de leur droit de retrait en cas de non réponse satisfaisante de la part des différents employeurs.