SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Prime de fidélisation pour les personnels du 93 : le gouvernement passe encore à côté des problèmes
Article publié le 27 octobre 2020

Le décret et les arrêtés afférant concernant la prime de fidélisation des personnels de la Fonction publique qui exercent dans le 93 ont été publiés le 24 octobre. 
Cette prime résulte du constat du déficit de services publics en Seine-Saint-Denis et a pour but de fidéliser les personnels du département. En effet, en octobre 2019, Edouard Philippe dévoilait devant une armée de caméras un plan de 23 mesures pour les services publics dans le département dont une mesure phare médiatiquement : une prime de 10 000 euros pour fidéliser les fonctionnaires qui resteraient 5 ans en poste. 

La prime ne va pas améliorer nos conditions de travail

Pour SUD éducation 93, cette prime ne répond pas aux difficultés des personnels de l’Éducation nationale. Les classes surchargées, le manque de moyens pour prendre en charge les difficultés sociales des élèves, le manque de remplaçant·es, de personnels, les pressions de la hiérarchie, la vétusté des bâtiments et le manque de matériel… voilà les causes du turnover des personnels de l’Éducation nationale. Les personnels resteraient plus longtemps en Seine-Saint-Denis si leurs conditions de travail y étaient meilleures. 

Plutôt que de s’attaquer aux véritables causes de la désaffection des agent·es pour le 93, le gouvernement préfère cette annonce médiatique des 10 000 euros. Cette mesure n’est pas à la hauteur lorsque l’on sait que les salaires sont gelés depuis plus de 10 ans et que cette prime ne compte pas dans le calcul des pensions de retraite. Par ailleurs, des dispositifs comme l’indemnité de sujétion ou la NBI existent déjà pour reconnaître les difficultés à exercer dans certaines zones : ces dispositifs pourraient être étendus, pour une durée supérieure à 5 ans. 

Diviser les personnels

Cette prime concerne tous les personnels de l’Éducation nationale : SUD éducation 93 sera très attentif à son attribution aux personnels non-titulaires : enseignant·es, AED, AP et AESH. Néanmoins, SUD éducation 93 dénonce son périmètre restreint car les personnels qui travaillent au sein des écoles, collèges et lycées pour les collectivités territoriales ne
pourront pas y prétendre. 

La méthode d’attribution de la prime tous les 5 ans constitue une injustice pour les collègues déjà en poste. En effet, elle sera versée au bout de 5 ans d’ancienneté à compter du 1er janvier 2021, mais elle ne sera pas rétroactive. Les agent·es déjà en poste devront aussi attendre 5 ans pour la toucher dans son intégralité. Personne ne touchera 10.000euros avant septembre 2025. 

Si vous prévoyez de quitter le département avant 2025 et que vous étiez déjà en poste avant le 1er septembre 2020, vous pourrez toucher une partie de la prime au prorata : il faut vous vous signaler auprès de l’administration avant le 1er avril 2021 (SUD éducation 93 vous informera des modalités dès que nous en saurons plus). 

SUD éducation 93 conseille aux collègues d’envoyer des courriers à la DSDEN pour signaler un départ avant 2025 en gardant trace de l’écrit. Si vous ne partez finalement pas avant 2025, il n’y aura aucune conséquence vous toucherez 10000euros en 2025 comme prévu.

Modalités de calcul pour ceux et celles qui souhaitent quitter le département avant 2025 :

Si vous êtes déjà en poste à l’entrée en vigueur du décret le 1/09/20, vous devez attendre un certain nombre d’années pour pouvoir toucher une partie de la prime. 
Par exemple si vous êtes arrivé·e dans le 93 le 1/09/2017, vous devez rester en poste 2 ans dans le 93 pour pouvoir toucher une partie de la prime. 

Durée des services déjà effectués
au 1/09/2020

 Durée des services restants à effectuer pour toucher la prime exceptionnelle

Entre 1 et 2 ans :


Au moins 4 ans

Entre 2 et 3 ans : 

Au moins 3 ans

Entre 3 et 4 ans :

Au moins 2 ans

4 ans et plus :

Au moins 1 an

Pour ceux et celles qui souhaitent quitter le 93 avant septembre 2025, vous savez grâce au tableau ci-dessus combien il vous reste d’années de service à effectuer.

À présent vous pouvez regarder dans le tableau ci-dessous combien vous
toucherez selon votre date de départ : 

Si vous avez 4 ans ou plus de services effectués au 1/09/20 : 

Vous partez en septembre 2021 :

Vous touchez 2000 euros

Vous partez en septembre 2022 :

Vous touchez 4000 euros

Vous partez en septembre 2023 :

Vous touchez 6000 euros

Vous partez en septembre 2024 :

Vous touchez 8000 euros

Si vous avez entre 3 ans et 4 ans de services effectués au 1/09/20 : 

Vous partez en septembre 2022 :

Vous touchez 4000 euros

Vous partez en septembre 2023 :

Vous touchez 6000 euros

Vous partez en septembre 2024 :

Vous touchez 8000 euros

Si vous avez entre 2 ans et 3 ans de services effectués au 1/09/20 :

Vous partez en septembre 2023 :

Vous touchez 6000 euros

Vous partez en septembre 2024 :

Vous touchez 8000 euros

Si vous avez entre 1 an et 2 ans de services effectués au 1/09/20 :

Vous partez en septembre 2024 :

Vous touchez 8000 euros


SUD éducation 93 revendique :

  • un plan d’urgence pour l’éducation avec une baisse significatif d’élèves par classe, le recrutement de personnels enseignants, de vie scolaire, médico-sociaux à hauteur des besoins
  •  la titularisation des personnels contractuels sans condition de concours ni de nationalité
  •  l’augmentation des salaires
PDF - 325.9 ko
Tract imprimable