SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


REPORTE - Stage "Pédagogies alternatives et syndicalisme" - Moins de blanquer, plus de banquise / enseigner l’écologie, lutter pour un autre futur
Article publié le 7 avril 2020

PDF - 141.6 ko
Plaquette initiale (janvier 2020)

Le stage est à nouveau reporté.
Les nouvelles dates seront communiquées avant les vacances d’été.

Ci-dessous, le message envoyé aux inscrit·es

"L’année scolaire 2019-2020 n’aura définitivement pas été de tout repos, et l’organisation de notre stage annuel sur les pédagogies alternative en aura fait les frais.

Après un premier report en janvier dernier qui nous apparu comme une évidence vu l’ampleur inédite de la lutte contre la casse de nos retraites, nous avons pris la décision de le reporter à nouveau.

Prévu pour les 15 et 16 juin, il nous paraît impossible de le maintenir alors que nous ne savons pas si et quand les établissements scolaires vont rouvrir, ni quels seront les restrictions liées aux réunions de personnes au mois de juin. Enfin, nous pensons que les dernières semaines de cours seront de toute façon précieuses, et que la plupart d’entre nous préférera être en classe auprès des élèves.

Nous nous refusons en revanche à annuler ce stage. C’est pourquoi nous avons décidé de le reporter à une date la plus rapprochée possible, en octobre ou novembre prochain.

Nous vous communiquerons la date exacte le plus rapidement possible, dès que nous aurons confirmation de la disponibilité des salles, et vous serez alors prioritaires pour vous ré-inscrire.

Pensez en attendant à prévenir votre hiérarchie de l’annulation de votre congé pour formation syndicale.

Nous espérons que vous allez toutes et tous bien, prenez soin de vous, et à bientôt dans les luttes et en stage,
Le collectif d’organisation."

 


Quand ?

Dates à venir

Où ?

A la maison des syndicats de Créteil : 11-13 rue des archives, métro Créteil préfecture.

Comment ?

En déposant une demande de congé pour formation syndicale auprès de votre hiérarchie, et en vous inscrivant auprès du syndicat.

Formulaire d’inscription et modèle de demande de congé ici : https://sudeducation93.org/Stages-formulaire-d-inscription.html


Il n’y a pas de doute, la planète brûle, les espèces animales et végétales disparaissent, les ressources se réduisent drastiquement, la nature recule à peu près partout, et l’humanité va elle aussi en payer le prix.
Mais quel est ce prix ? Et que peut-on faire pour y remédier ou limiter les dégâts ? A ces questions il n’y a pas de réponse unique malgré les nombreux consensus scientifiques. Et quant à désigner les responsables, là aussi différentes approches se font entendre : l’humanité dans son ensemble ; les riches ; le capitalisme ; le productivisme ; la consommation…
Le problème est que l’urgence est réelle et que le temps du débat ne doit pas nous empêcher d’agir tout de suite. Quel peut alors être notre rôle de d’enseignant·es, d’éducateur·trices, dans la préparation d’un futur à minima vivable, voire meilleur ?

Il est évident qu’un de nos moyens d’action est l’enseignement de la réalité des problèmes du monde. Mais cela doit être mobilisateur et émancipateur pour nos élèves, et non pas déprimant et désarmant. Il est pour cela important de réfléchir aux « solutions » que l’on peut leur proposer. Peuvent-elles être technologiques, économiques, politique ? Et pourquoi pas révolutionnaires ?

Et il apparaît aussi nécessaire de leur faire vivre l’expérience de la nature, d’autant plus lorsqu’ils et elles vivent dans de grands centres urbains. Car si la disparition du rhinocéros blanc passe bien à la télé et marque les esprits, celles des insectes et des plantes s’appréhende difficilement si on n’y est jamais exposé soi-même. La nature a une place importante dans les pratiques pédagogiques émancipatrices depuis longtemps, et si elle recule dans notre monde il nous appartient de la faire vivre dans nos métiers.

Enfin, en tant que travailleur·euses de l’éducation, nous avons des revendications à porter collectivement pour nos conditions de travail mais aussi de vie, qui sont intimement liées à la question écologique et donc à ce que nous nous devons d’enseigner à nos élèves.

Premier jour
9h Accueil et inscription aux ateliers
9h15 Plénière – Faire entrer la nature dans la classe
La nature dans les expérimentations et les pédagogies émancipatrices
La notion de développement durable à l’école
10h45 Ateliers – première session
12h45 Repas
14h30 Ateliers -deuxième session
16h30 Rangement – troc de trucs

Deuxième jour
9h Accueil et inscription aux ateliers
9h15 Ateliers – troisième session
11h30 Plénière
Les questions écologiques dans notre champs professionnel
Pour que l’impératif écologique n’aliène pas les luttes féministes
Dans nos luttes, ne pas opposer fin du monde et fin de mois
12h30 Repas
14h Ateliers autogérés / constructions collectives
16h Rangement – troc de trucs


Les ateliers (prévus pour le mois de juin)

Du fait du nouveau report du stage, la liste des atelier risque d’être modifiée. Nous essaierons d’en maintenir la plupart, et nous vous en informerons le plus rapidement possible.

Le degré indiqué à côté des titres indique le public auquel l’atelier s’adresse préférentiellement, mais tous les ateliers sont ouverts à tou-tes !

Ces ateliers sont animés par des enseignant·es qui ont des pratiques de classe à partager, et qui sont pour la plupart aussi militant·es syndicaux (à SUD éducation mais pas seulement) et/ou pédagogiques (ICEM, pédagogie radicale, GFEN).

• La justice restaurative dans le cadre scolaire (en finir avec les conseils de discipline ?) 2nd
• Cyberharcellement / Cybersexisme 1er/2nd
• Introduction aux pédagogies anti-oppressives sous l’angle des pédagogies critiques 1er
• L’enseignement en lycée professionnelle et ses spécificités. Échanges de pratiques 2nd
• Formation scientifique aux problèmes écologiques pour les non-scientifiques 1er/2nd
• Un archipel inhabitable. Fukushima : écrire pour comprendre, comprendre pour agir 2nd
• Plongeon dans une utopie concrète : ensauvager les espaces extérieurs de l’école 1er
• Rencontres radicales : mettre en place des dialogues féministes décoloniaux avec les élèves 2nd
• Déjouer les pièges de la maîtrise de la langue, par la lecture 2nd
• Apprendre aux élèves à décrypter la construction d’une théorie du complot 2nd
• Outils pour démarrer en pédagogie Freinet 1er
• Paulo Freire dans la salle de classe 2nd
• Découvrir le théâtre de l’opprimé·e et l’utiliser en classe 1er/2nd
• Yoga et méditation en classe 1er/2nd
• Méthode naturelle de sciences en maternelle 1er
• Devons-nous encore manger de la viande ? Préparer un débat en classe au collège 2nd
• La pédagogie critique en mathématiques et en sciences 2nd
• Accueillir les évènements dans la classe : la recherche documentaire à partir de l’entretien 2nd
• Enseignement polytechnique et enjeu écologique 2nd
• Comment faire du latin et du grec autrement ? Échange de pratiques en Lettres classiques 2nd
• Faire vivre un potager dans l’école, favoriser la biodiversité, une année zéro déchets 1er
• Sensibiliser les lycéen·nes aux questions environnementales 2nd
• Pas que pour les enfants : réalisations à partir de pâte à modeler maison 1er/2nd
• Recyclage, autonomie et créativité : la boîte à jouets en cour de récré 1er
• Un modèle d’éducation populaire : le CIDECI, centre indigène de formation intégrale autogéré en territoire zapatiste (Chiapas, Mexique) 1er/2nd
• Jardiner au collège : une « guérilla » urbaine (mais pacifique) 2nd
• Pour une écopédagogie intersectionnelle (collectif Enseignant.e.s Pour la Planète) 1er/2nd
• Projection debat autour du film les enfants du dehors 1er
• Descartes sur table 2nd