SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Stagiaires | Supérieur | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | Loi confiance |

Rentrée des non-titulaires : SUD éducation dénonce le plan de licenciement !
Article publié le 29 août 2019

Les organisations syndicales ont été reçu par le Rectorat de Créteil aujourd’hui, jeudi 29 août, afin de dénoncer les non-renouvellements de contrats des enseignant-e-s et CPE non titulaires pour la rentrée 2019.

On compte au moins 500 personnels non titulaires qui, contrairement à l’an passé, n’ont pas reçu de contrat à l’année.
Pourtant les besoins existent, les classes sont surchargées et les personnels font tous et toutes le constat du manque de personnels dans l’académie.

La Division des Personnels Enseignant, la DPE2, débordée, ne parvient pas à affecter les non-titulaires sur les blocs encore vacants. Les services du rectorat ont donc été incapables de dire aux organisations syndicales combien de collègues ont reçu des contrats à l’année et combien n’en ont pas reçu.

Les disciplines dans lesquelles il n’y aura pas ou très peu de recrutements même sur des contrats courts : 1- lettres modernes et EPS - 2- Histoire-géographie.

Les attestations chômage devraient arriver lundi, pour respecter la loi.

Par ailleurs, la convention qui unit Teach For France au rectorat de Créteil a permis l’affectation de 50 personnels sur l’académie de manière prioritaire : SUD éducation dénonce ce partenariat qui vise à affecter prioritairement des étudiant-e-s de grandes écoles pour leur offrir une "expérience professionnelle et humaine" au détriment des personnels non titulaires de l’académie.

De plus le rectorat a annoncé affecter en priorité les personnels de nationalité française ou de la communauté européenne : ceci est scandaleux, il s’agit là de discrimination raciste à l’emploi. SUD éduation dénonce cette pratique intolérable.

Les besoins sont là, les personnels non titulaires doivent tous et toutes obtenir un contrat à l’année même si ils et elles sont ensuite affecté-e-s sur des remplacements. Les contrats à l’année permettent de ne pas alterner les périodes de chômage et d’activité qui précarisent les personnels.

Les syndicats SUD éducation de l’académie de Créteil ainsi que l’Intersyndicale académique appelle tous les personnels à venir devant le rectorat de Creteil le mercredi 4 septembre prochain pour revendiquer le réemploi sur des contrats à l’année de tous les personnels non renouvelés !