SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Retraites : Motion votée à l’Université Paris Est
Article publié le 19 janvier 2020

Les étudiant•e•s et personnels (BIATSS, enseignant-chercheur•se•s, chercheur•se•s…) de l’Université Paris Est, réunis en Assemblée générale le 15 janvier 2020, appellent à la grève reconductible contre la réforme des retraites, le projet de Loi de Programmation Pluriannuelle de la Recherche (LPPR), et le modèle d’établissement que préfigure la création de l’Université Gustave Eiffel. L’AG rejoint la Coordination des facs et labos en lutte.

Nous appelons dès à présent tou.te.s les collègues, personnels de l’Enseignement Supérieur et la Recherche (ESR), précaires ou titulaires, et étudiant•e•s à :

- suspendre nos activités scientifiques, administratives et pédagogiques habituelles pour contribuer à la mobilisation en cours dans l’ESR ;

- se réapproprier collectivement nos établissements pour en faire des espaces de débat, d’organisation et de lutte ;

- s’investir activement dans le soutien aux luttes en cours dans les autres secteurs et participer financièrement aux caisses de grève et de solidarité ;

- rendre visible notre mobilisation dans nos interventions publiques, dans les manifestations, et dans nos signatures électroniques (cf. suggestion) :

« Étant mobilisé.e contre le projet de loi de programmation pluriannuelle de la recherche et contre le projet de réforme des retraites, j’ai suspendu mes activités d’enseignement et de recherche, et réponds en priorité aux messages concernant la mobilisation en cours. ».

Nous encourageons également les laboratoires et composantes à organiser des assemblées générales et à prendre position publiquement.

Nous appelons enfin à participer aux journées de mobilisation nationale, aux Etats-généraux des facs et labos en lutte (prévus le 1er et 2 février 2020 en région parisienne), ainsi qu’aux actions de soutien aux grévistes des autres secteurs professionnels mobilisés - RATP, SNCF, Éducation nationale, culture, hôpitaux, raffineries, hôtellerie...