SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée |

Découvrir SUD éducation 93

Agenda


Libération immédiate et sans poursuites de Julien, notre camarade arrêté mercredi matin
Article publié le 12 décembre 2019

Après deux jours de privation de liberté, Julien va passer sa nuit du jeudi au vendredi au tribunal de Bobigny. Il passera devant la justice demain dans la journée.

Un rassemblement est appelé par ses soutiens à partir de 11h30 devant le tribunal de grande instance de Bobigny.


Communiqué

Mercredi 11 décembre au petit matin, alors que la grève contre la réforme des retraites se poursuit depuis une semaine, un enseignant syndicaliste d’Aubervilliers a été violemment arrêté par la police lors d’une action pacifique de soutien aux grévistes de la RATP du dépôt de la haie coq. Il a été blessé lors de son interpellation, et il est aujourd’hui la cible d’accusations complétement fantaisistes, qui sont démenties par de nombreux témoins de la scène.

Après avoir passé presque 48 heures en garde à vue, il est transféré ce soir au tribunal de Bobigny. Il y comparaitra demain dans la journée.

Malgré les multiples rassemblements qui ont réunis à chaque fois plusieurs dizaines d’enseignant-es, de parents d’élèves et d’habitant-es d’Aubervilliers hier et aujourd’hui, malgré l’intervention de Mme Derkaoui, maire d’Aubervilliers, et de M. Lachaud député de la circonscription, la police refuse de le libérer.

Elle s’obstine dans ses accusations scandaleuses qui n’ont qu’un but : faire taire la contestation et intimider les militant-es de la ville.

Mais Julien n’est pas seul. Son engagement auprès des enfants d’Aubervilliers et son engagement syndical sont reconnus par toutes et tous. Les actes de soutien et de solidarité se multiplient depuis deux jours et le démontrent.

Ses soutiens appellent à se rassembler demain, vendredi 13 décembre, à partir de 11h30 devant le tribunal de grande instance de Bobigny.

SUD éducation 93 s’associe à cet appel et dénonce la répression permanente du mouvement social, seule réponse du gouvernement aux luttes en cours.

Pour la libération immédiate et sans poursuites de notre camarade Julien !

Pour le retrait total du projet de réforme des retraites !