SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Une nouvelle victoire pour le stage anti-raciste de SUD Education 93, et pour la liberté syndicale
Article publié le 5 juillet 2020

Communiqué de SUD Education 93 du 3 juillet

Le tribunal administratif de Montreuil vient, ce mercredi 1er juillet 2020, d’annuler la décision du directeur académique par interim, M. Neuviale, d’interdiction de participation de plusieurs collègues enseignant·es du 1er degré au stage anti-raciste organisé par SUD Education 93 en avril 2019.1

Il s’agit d’une nouvelle victoire pour la liberté syndicale et pour la lutte contre le racisme institutionnel.

En effet, le directeur académique adjoint avait justifié sa décision en prétendant que cette formation était « en rupture totale avec les valeurs de la République française qui sous-tendent la déontologie et l’éthique du métier enseignant ».
Or, le tribunal administratif confirme les moyens soulevés par notre avocat Me Raphaël Kempf et parle d’un simple désaccord idéologique qui ne peut fonder légalement un refus de formation syndicale.

Cette victoire s’ajoute au classement sans suite de la plainte que Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, avait déposé pour « discrimination raciale » envers les personnes blanches à l’encontre de notre syndicat pour l’organisation de ce même stage.2

Nous nous félicitons que la justice administrative rappelle à M. Auverlot, recteur de l’académie de Créteil, son illégitimité à contrôler le contenu de nos stages de formation syndicale.

Nous attendons avec impatience que le tribunal de grande instance de Bobigny réponde dans le même sens aux député·es LR qui nous accusent d’avoir « organisé une discrimination raciale et méconnu les valeurs républicaines » à l’occasion de ce même stage et demandent la dissolution judiciaire de notre syndicat pour cette raison.3

1. https://www.sudeducation93.org/Museler-les-personnels-meconnaitre-le-droit-mepriser-la-loi-Bienvenue-dans-l.html

2. https://www.sudeducation93.org/La-plainte-pour-discrimination-de-M-Blanquer-contre-SUD-education-93-classee.html

3. https://www.sudeducation93.org/Ateliers-en-non-mixite-raciale-choisie-la-dissolution-de-SUD-Education-93.html