SUD Education Solidaires SUD Education 93
Membre de l'union académique SUD éducation, de la fédération SUD éducation et de l'union syndicale Solidaires

1er degré | 2nd degré | AESH, AED, AP | Agent-es | Contractuel-les enseignant-es | Interprofessionnel | Les représentant-e-s | Lycée professionnel | Plainte antiracisme | Stagiaires | Supérieur | Réforme des retraites | Moyens des établissements | Education prioritaire | Plan d urgence | Réforme du lycée | COVID-19 |

Une victoire de la lutte : les journées de droit de retrait seront bien payées !
Article publié le 19 novembre 2020

Chèr·es collègues, 

Vous avez été nombreux et nombreuses à écrire dans les Registres Santé et Sécurité au Travail (RSST) ou/et à faire usage de votre droit de retrait durant la semaine du 2 novembre face à un protocole sanitaire que vous trouviez inefficace et/ou inapplicable. Vous avez dénoncé des situations dangereuses dans vos établissements. Le 10, vous avez reçu un courrier type du DASEN qui vous donnait l’ordre de reprendre le travail. 

SUD éducation 93 siège au CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) du département. Ce matin, en CHSCTD, il a été annoncé que :


Les jours durant lesquels vous étiez en droit de retrait seront bien payés, c’est-à-dire, tous les jours entre la déclaration de votre droit de retrait et la reprise du travail le lendemain du courrier du DASEN, soit le 11 novembre.


Si vous avez reçu un constat de service non fait et que votre chef·fe refuse de l’annuler, contactez-nous immédiatement. Si ces jours sont prélevés de votre salaire en novembre ou en décembre, contactez SUD éducation 93 pour demander le remboursement de ces journées. 


SUD éducation 93 se félicite de cette annonce de la DSDEN. Il aurait été inacceptable que les collègues se voient financièrement sanctionner pour avoir fait usage de leur droit de retrait. C’est la preuve qu’il faut utiliser les moyens à notre disposition pour faire respecter nos droits et assurer leur santé et leur sécurité au travail. Faire connaître ses droits et se mobiliser pour les faire respecter : voilà à quoi sert aussi un syndicat comme SUD éducation 93. 

La mobilisation ne s’arrête pas là, il faut continuer à se mobiliser pour des meilleures conditions de travail pour les personnels et d’étude pour les élèves. SUD éducation 93 continue de revendiquer la possibilité de dédoubler les effectifs là où c’est nécessaire pour limiter les risques de contamination. Plus généralement, SUD éducation 93 revendique la baisse des effectifs par classe afin d’améliorer le climat scolaire et les conditions d’apprentissage des élèves.